Besoin d'un renseigement ? 07 78 25 20 35

Prendre soin de sa monture lors de grosse chaleur ūüĆ°‚ėÄÔłŹ

Rappel

La temp√©rature corporelle d‚Äôun cheval se situe entre 37¬į.5 et 38.5¬įC, et peut monter jusqu’√† 40¬įC lors d’un effort intense. Comme le reste des mammif√®res,¬†le cheval, en fonction des conditions ext√©rieures, est en mesure¬†de r√©guler sa propre temp√©rature pour assurer le bon fonctionnement de¬†son organisme. LeDr.¬†Anne Courrouc√© Malblancl’explique, le processus de thermor√©gulation du cheval s’effectue par la respiration et par la transpiration. Toutefois, son organisme est con√ßu pour une vie en libert√©, avec possibilit√© de s’abriter du soleil et de la chaleur, sans contraintes de se d√©placer ni de faire des efforts aux heures les plus chaudes, et non pour une vie en √©curie ferm√©e, o√Ļ lui sont impos√©es des s√©ances de travail ou des comp√©titions √† toute heure, quelque soit la temp√©rature ext√©rieure.¬†¬ę¬†En cas de forte chaleur, il en est des chevaux comme pour les humains, le syst√®me de thermor√©gulation peut s’av√©rer insuffisant. Le cheval qui souffre de la chaleur est prostr√©, apathique, rechigne √† se d√©placer. Lorsqu’il est d√©shydrat√©, l’ensemble de son organisme est en disfonctionnement, notamment son syst√®me digestif.¬†¬Ľ¬† ¬†

Le confort des chevaux

En cas de canicule, les gestes qui permettent de prot√©ger les chevaux rel√®vent avant tout du bon sens. Si le cheval vit au pr√©, il est essentiel qu’il puisse se mettre √† l’ombre des arbres, ou dans un abri. Pour les chevaux d’instruction ou de sport, les gestes pr√©ventifs sont diff√©rents selon les installations. Dans une √©curie type ¬ę¬†barn¬†¬Ľ, conserver les portes des √©curies (type barn) entreb√Ęill√©es, de mani√®re √† emp√™cher la chaleur de s’introduire dans le b√Ętiment, tout en laissant un filet d’air circuler.Si les boxes s’ouvrent sur l’ext√©rieur, veiller √† fermer le volet du haut tout en le laissant l√©g√®rement entr’ouvert, pour emp√™cher la chaleur de s’introduire dans le box, mais v√©rifier r√©guli√®rement que la temp√©rature int√©rieure et celle du cheval n’est pas trop √©lev√©e. Si c’est le cas, il faudra sortir le cheval tr√®s r√©guli√®rement, et le doucher, m√™me bri√®vement, pour le rafra√ģchir. Pour les chevaux en convalescence ou en semi retraite, si l’√©tablissement dispose de paddocks ou de prairies, il est nettement pr√©f√©rable de les laisser √† l’int√©rieur durant la journ√©e, et de les sortir la nuit. Ils profiteront de la fra√ģcheur nocturne, et seront moins perturb√©s par les insectes.

De l’eau √† volont√©

Un cheval, dans des conditions habituelles, boit de 20 √† 40 litres par jour, selon sa taille et son poids, mais sa consommation peut doubler en p√©riode de canicule. Si l’√©curie dispose d’abreuvoirs automatiques, le cheval pourra boire √† volont√©, mais au pr√©, ou au paddock, il est essentiel de veiller √† ce que le cheval dispose en permanence d’une quantit√© suffisante d’eau propre, faute de quoi il pourrait √™tre expos√© √† la d√©shydratation.¬†
L’eau est √©galement l’un des meilleurs moyens pour rafra√ģchir le corps du cheval. Anne Courrouc√© Malblanc le pr√©cise,¬†¬Ľ A l’√©vidence, une fois que le cheval est rafra√ģchi, il faut √©viter absolument de le mettre au soleil. Lorsqu’un cheval est contraint de travailler aux heures chaudes, en comp√©tition par exemple, il est recommand√© de s’√©quiper d’un seau et d’une √©ponge, voire d’une serviette tremp√©e dans de l’eau √©ventuellement rafra√ģchie par des gla√ßons, et de veiller √† rafra√ģchir le cheval plusieurs fois au cours de sa s√©ance de d√©tente. Apr√®s le travail, il est vivement conseill√© de le doucher, m√™me bri√®vement, mais apr√®s avoir attendu quelques minutes que la temp√©rature de son corps baisse de quelques degr√©s, faute de quoi le choc thermique de l’eau froide peut provoquer des contractures musculaires. R√©p√©ter l’op√©ration plusieurs fois en prenant la pr√©caution de faire marcher le cheval quelques minutes entre deux douches. Si les circonstances ne permettent pas de doucher, le cavalier peut passer une √©ponge mouill√©e sur le corps du cheval.¬†¬Ľ

Le confort des cavaliers

A l’√©vidence, il appartient aux dirigeants d’√©tablissements et enseignants de veiller au confort de leurs cavaliers, et d’am√©nager au besoin les horaires des reprises pour √©viter les heures les plus chaudes. Lors des stages, les s√©ances d’√©quitation peuvent de pr√©f√©rence √™tre programm√©es t√īt le matin ou en fin d’apr√®s midi, tandis que les cours de th√©orie et les soins aux chevaux peuvent se d√©rouler entre 11h et 17h. Bien s√Ľr, dans la mesure du possible, la for√™t, qui apporte son lot de fra√ģcheur, reste le lieu id√©al pour sortir les chevaux. Olivier Chasseloup privil√©gie le man√®ge √† la carri√®re.¬†¬ĽM√™me si la temp√©rature reste √©lev√©e, les cavaliers et les chevaux ne sont pas expos√©s au soleil. Nous veillons √† ce que les cavaliers se rafra√ģchissent et s’hydratent r√©guli√®rement, les enseignants interrompent les cours pour permettre aux cavaliers d’aller boire.¬†¬Ľ

Les électrolytes

Anne Courrouc√© Malblanc le pr√©cise, la transpiration contient beaucoup de sels min√©raux.¬†¬ĽIl ne sert √† rien de donner des √©lectrolytes au cheval en amont de son effort, car il ne peut les stocker. En revanche, il est vivement conseill√© de mettre √† disposition des chevaux une pierre √† sel, en permanence, de leur faire boire de l’eau additionn√©e d’un peu de sel, ou de leur donner des √©lectrolytes disponibles chez les v√©t√©rinaires et dans les selleries. Pour les vieux chevaux, il est tout √† fait possible de leur mettre un peu de gros sel dans la bouche, ce qui les incitera √† boire.¬†¬Ľ

A retenir

– ne pas laisser les chevaux en plein soleil
– veiller √† mettre √† disposition des chevaux une quantit√© d’eau suffisante (2 fois la quantit√© habituelle)
Рaménager les horaires de travail pour éviter les heures les plus chaudes (11h à 17h)
Рprivilégier les sorties en forêt et le manège à la carrière
– le cheval n’est pas en mesure de stocker les √©lectrolytes, il est inutile d’en donner avant l’effort
Рmettre un masque anti insectes au paddock ou au pré
Lors des JO d’Atlanta (1996), qui se d√©roulaient en milieu chaud et humide, les organisateurs avaient mis √† disposition des chevaux des ventilateurs-brumisateurs g√©ants.¬†
Pour info, il existe sur le march√© une version individuelle de ces √©quipements, √† fixer √† l’ext√©rieur du box, voire des syst√®mes de brumisation pour √©curies.¬†¬†¬†¬†

D’apr√®s l’√©peron